Etincelle - Prêtresse - n°2

Aller en bas

Etincelle - Prêtresse - n°2

Message  Etincelle le Mer 7 Oct 2009 - 20:52

Suite :


Suite soin du Dimanche soir 30 novembre 2008 par téléphone vers 17h00 :

Je vois une prêtresse aux cheveux longs noirs, yeux noir. Mon amie voit une cape noire. Cette prêtresse faisait de la magie noire, très puissante mais nous les jumelles, ensemble nous étions encore plus puissante.

Elle a manipulé les autres prêtresses, un groupe pour me remonter contre ma jumelle et l’autre groupe pour remonter ma jumelle contre moi.

Cette prêtresse a fait un rituel (Mon amie et moi-même avons une remontée de poivre dans la bouche, mais incroyablement forte) très costaud sur nous 2 et donc nous a retiré une bonne partie de nos capacités.


J’ai ressenti la haine, la colère, la méchanceté de la prêtresse.




Mon amie a vu un être de lumière qui nous était destiné. Il a dit que nous devions travailler ensemble. Que j’allais aider Mon amie à retrouver des capacités qu’elle n’a plus.

Il allume un cierge blanc. En faite c’était notre père.



Mon amie me rappelle en urgence à 22h30, car notre père lui a passé un message :

Il faut que je demande à mon guide pour que je fasse une sortie astrale dans la nuit de lundi 1er à mardi 2, pour que je puisse retrouver notre père le grand prêtre avec mon amie. Et que je veux me rappeler cette sortie.

Après cette sortie astrale, vers 4h00 du matin, je me suis réveillée et je devais impérativement me protéger mais aussi ma maison et ma famille. Je savais que la prêtresse me voulait quelque chose.


On sait que la prêtresse qui nous a fait du mal, n'est pas réincarnée et donc peut encore nous faire du mal. Elle est toujours du mauvais côté. Notre père nous protège.


Concernant l'époque, ce n'est pas Inca, mais encore bien plus vieux. La terre a plusieurs cycles. Notre cycle actuel est le 5me. Et pour cette vie dont je parle, ce serait le 3me cycle.





Suite soin du Mercredi soir 03 décembre 2008 par téléphone :

Dans l’après midi, je commence à sentir que j’avais dans ma gorge comme un début de laryngite comme si j’allais perdre la parole. Puis vers 19h00, je commence à ne pas supporter grand-chose. J’avais aussi un peu avant un serrement au niveau du plexus. Puis après, j’étais carrément à fleur de peau. J’avais envie de pleurer.

Je décide d’envoyer un sms à mon amie, qui m’a dit : « appel ».

Donc je lui explique. On ne sait pas trop au départ ce qu’il se passe. Mon amie commence à ressentir que moi je n’ai pas encore fait ce travail, mais qu’elle apparemment l’aurait fait ce qui a été confirmé plus tard. Car nous n’avions pas les mêmes ressentis.

Quand on avait fait la sortie astrale dans la nuit de Lundi 1er à Mardi 2 décembre 2008, en pleine nuit quand je me suis réveillée, j’avais besoin de me protéger mais aussi de protéger ma maison et ma famille. J’ai ressenti la présence de cette prêtresse.

Mon amie ressent que j’avais une petite jalousie vis-à-vis d’elle mais jalousie enfoui en moi, inconsciente.

Je ressens des présences. J’ai froid, je tremble, c’est très fort. Je demande pour qu’ils viennent le lendemain pendant le soin, que ça ne pose aucun problème et qu’ils pourraient aussi se soigner. Ils partent car ils sont nombreux.

Mais le froid revient. Mon amie voit une femme, petite environ 1m50. Elle est dans un coin de la chambre, elle prit, elle prit. C’est ma servante qui était aussi ma nounou. Elle m’a sauvé la vie. Je la REMERCIE. Elle s’appelle Ariana.

Et elle se met à allumer 4 bougies, une dans chaque coin de la chambre. Elle met aussi par terre, entre les bougies quelque chose, ce serait comme une sorte de poudre, en tous les cas quelque chose de solide et fait des incantations. Je sens le danger. 3 autres femmes viennent l’aider. Elles ont été également mes servantes. Elles font également des incantations avec Ariana. Puis elles vont chacune dans chaque coin de la maison et y mettent une pierre lumineuse. Mon amie ressent la prêtresse rodée, elle voit sa cape. Une « coupole » englobe la maison. Les pierres lumineuse la fait fuir, car elle n’aime pas tout ce qui est lumineux qui représente Dieu.

Mes servantes, surtout Ariana me rassurent. Ariana me dit qu’elle m’embrasse et qu’elle est contente de me revoir. Dommage que je ne la vois pas, j’aurais tellement aimé.

Je voulais savoir pourquoi la prêtresse en avait contre moi. Ma nounou dit cherche la réponse toi-même.

En faite, c’est mon amie qui a eu la réponse : La prêtresse voulait me retourner encore une fois contre ma sœur et m’attirait vers elle vers le mal.





Et maintenant voici une grosse partie de notre histoire que j’ai vue et je me suis sentie le vivre avec biensur l’aide de mon amie :

Je commence par le tout début de l’histoire :

Notre mère avait une sœur (je crois plus âgée), elles étaient prêtresse toutes les 2.

Le grand prêtre devait choisir entre les 2 et donc a choisi notre mère. Notre tante très jalouse et devenue ce qu’elle est devenue : méchante, envieuse etc…. Quand elle a su que notre mère était enceinte, elle a fait un rituel pour qu’elle perde l’enfant. Mais ce qu’elle ne savait pas, c’est qu’il y en avait 2.

Notre mère l’a su. Elle a pu savoir aussi grâce aux astres, quelles capacités on aurait, comment on serait. Mais elle savait aussi qu’elle allait mourir en nous mettant au monde, mais il faillait à tout pris qu’on naisse.

Je me vois dans le ventre de ma mère. Ma jumelle au-dessus de moi et moi en dessous d’elle, face à face, et tête contre tête. Le rituel marchait sur moi, mais faiblement. J’ai du me battre pour vire, car ma mère se battait pour que je vive. J’entends sa voix dans le ventre. Je vois le cordon ombilical, la force de ma mère passait par là. Je voyais ma sœur, qui elle était sereine, tout se passait bien, pas besoin de se battre, tandis que moi je devais me battre comme une folle pour survivre, et surtout pour ma mère.

Je pense qu’elle a accouché pendant la nuit entre 2h00 et 2h30.

Elle pousse. Je l’entends crier hurler de douleur de souffrance dans ma tête. Elle est déchirée, ce fut long, c’est MAYA qui sort, ma jumelle. Notre mère a souffert pour la sortir. Et au moment de me sortir, elle n’avait presque plus de force. Elle en donne encore ce qui lui restait, pour que je sois le plus prêt possible de la sortie. Ils sont venus me chercher. Ils m’ont tiré par le cou, la douleur que je ressentais depuis le début de l’appel. Il fallait venir me chercher car j’étais trop faible. Ensuite, je vois une grosse marre de sang. Notre mère fait une hémorragie interne. Puis elle meurt de fatigue et surtout du à l’hémorragie.

Nous avions chacune une nounou. Effectivement, je demandais beaucoup d’attention, j’étais très très fragile. A la naissance, j’étais entre la vie et la mort. C’est grâce à ma nounou Ariana que j’ai survécu. Et donc de voir ma sœur qui n’avait pas besoin de se battre, une petite jalousie inconsciente s’est installée. Par contre, inconsciemment, j’ai culpabilisé aussi de la mort de notre mère. Je pensais qu’elle était morte pour me sauver. Pour moi, si elle n’avait pas insisté, elle ne serait pas morte (je pleure quand j’écris, elle est prêt de moi, elle me dit non ma chérie, tu n’as rien fait). Mais non, c’était prévu, c’était comme ça.

Ma nounou nous expliquait qu’on adorait les faire tous tourner en bourrique. On faisait des farces, de la magie, on se faisait passer l’une pour l’autre, mais c’était toujours gentil, on n’a jamais fait de mal aux autres.

Ma nounou est devenue par la suite ma servante, quand j’ai grandi car il y avait un lien très fort, que je ressens encore d’ailleurs.

Notre mère est présente chez moi. Très très belle femme, elle est grande prêtresse. Elle a des cheveux longs noirs. Je vois une sorte de bandeau et Anita confirme avec un diamant au milieu. Elle nous regarde avec énormément d’amour. Elle nous a dit qu’elle était très fier de ses filles.

On voulait connaître son prénom et là, je savais ainsi que mon amie (on l’a dit en même temps au téléphone lol) que c’est l’ensemble de nos 2 prénoms.

Anita qui est née la 1re : MAYA

Moi qui suis la 2me : ZAYA

Et d’un coup j’ai un flash, comme une évidence, notre mère s’appelle :

MAZAYA



Elle a dit que cette nuit, donc la nuit du mercredi 3 au jeudi 4 décembre 2008, elle allait nous chanter la berceuse qu’elle nous chantait pendant la grossesse.



La il y a l’histoire du rituel que j’ai raconté plus haut (voir soin du dimanche 30 novembre 2008)



Je nous vois dans une pièce différente. Je nous vois allonger par terre chacune dans une pièce. Un verre en bois, avec des parois épais et une sorte de pied, verre de couleur bois foncé.

Moi j’étais allongée par terre sur le dos, mais du côté droit tourné légèrement. Mes jambes pliés et mes bras tendu de chaque côté du corps, la tête tournée vers la droite. Ma sœur était dans une pièce, et également par terre, placée pareil mais dans le sens contraire. On est né face à face, on est morte dos à dos et séparé. On n’a pas pu se dire au revoir.

Alors, j’ai une sensation bizarre. Je sens mon corps tombé. J’ai bu le verre et d’un coup je sens un vertige. Je sens mon corps qui tombe sur lui-même en faisant des vagues et mon corps tombe par terre. Ma sœur a bu en même temps et sommes mortes en même temps. On avait 22 ans sans enfant.




Dans la nuit qui a suivi ce soin, donc du mercredi 3 au jeudi 4, je me suis réveillée à 2h30 et à 4h28.

Mais à 4h28, j’ai eu peur, je pensais que peut être c’était la tante qui rodait encore dans le coin, mais quand je me suis levée le matin, il m’est venu autre chose. C’était l’heure que je suis née et que j’avais peur de mourir lorsque je suis née, car je n’arrivais pas à sortir du ventre de ma mère.


Suite ici
avatar
Etincelle
Fée
Fée

Féminin
Nombre de messages : 1159
Age : 47
Localisation : Ardennes
Date d'inscription : 31/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum